Mon experience dans AIP, de Chiara Tramontani

 

Avec l’enthousiasme et la curiosité de mes 23 ans, je suis partie pendant 3 semaines dans un nouveau pays, j’y ai rencontré beaucoup de gens du monde entier et pu améliorer mon espagnol.

Tout pour moi était source d’interrogations, et je ne savais pas à quoi m’attendre, excepté que l’Espagne est le berceau du flamenco, des corridas, des paellas et de la vie nocturne, ou du moins c’était ce que j’avais lu dans guides.

En particulier ma destination étant Valence, la ville par excellence pour la paella ! J’avais entendu beaucoup d’opinions différentes à propos de cet endroit … beaucoup d’entre eux (négatif), je ne peux le nier aujourd’hui!

Quand je suis arrivée, ou mieux encore dans l’avion, j’ai eu le plaisir de rencontrer un garçon de Valence, il était une “initiation” à la hauteur de mes attentes.

Merci à lui, car avant même de toucher le sol espagnol, je savais que, à l’inverse de ce que pensent les touristes, la paella est mangée à midi et non le soir. En outre, il connaissait la tradition du «bruit» pendant le festival Fallas et les noms des plus grandes discothèques de la ville.

Ces informations font que je me suis sentie impliqué dans cette nouvelle réalité! Ensuite s’est passée une série de surprises : la famille qui m’a accueilli s’est avérée être comme une vraie famille, où que je ne manquais de rien, la maison très confortable, spacieuse et proche de l’école. La même école où j’ai rencontré des gens sympas et disponibles.

Je suis arrivée le vendredi, et en ai profité pour visiter de la ville pendant deux jours avec la famille, avant de commencer les cours de langues. C’était un week-end intéressant et instructif: Valence, le quartier de Benimaclet où j’ai habité et où se trouve l’école, découvrir les moyens de transport, visite du centre historique, et acheter un ventilateur qui s’est avéré être crucial pour survivre à la vague de chaleur estivale.

                           

Lundi, premier jour à l’école, j’ai trouvé d’autres nouveaux étudiants et rencontré des enseignants qui nous ont accueillis. Puis nous sommes allés dans une grande salle où l’un des enseignants nous a expliqué les règles, les horaires de l’école et nous étions divisés en différentes catégories selon le niveau de la langue espagnole de chaque personne.

La classe où je me trouvais était très stimulante, les étudiants motivés et désireux d’apprendre et des enseignants compétents et disponibles. Mon cours était un programme de préparation au DELE examen final, j’étais assez inquiète parce que je pensais que le travail en classe et les devoirs seraient très lourds. Cette croyance a été réfutée très vite, en fait, trois semaines se sont écoulées sans que je m’en rende compte. Chaque classe était intéressante et amusante. Le mérite en revient à mon professeur pour sa patience et son dévouement.

Lorsque je n’étais pas en classe, je devais travailler dans le bureau de marketing, en aidant à traduire des articles du blog ou des sites web de l’école. J’ai dû démontrer que j’étais à la hauteur, et développer mon travail de la meilleure façon possible, ce fut un défi très excitant. Tout cela a été rendu très agréable par l’atmosphère d’harmonie et de tranquillité de l’école AIP, et grâce à tous les gens qui y travaillent, qu’ils soient stagiaires ou employés.

J’ai également eu le plaisir d’aider la personne en charge de l’organisation des activités parascolaires pour les élèves. Ainsi, j’ai découvert une autre partie de Valence, moins culturelle, mais aussi très caractéristique, et en même temps les autres élèves avaient beaucoup de plaisir à faire la fête au port ou dans le quartier de Carmen.

Je conseillerais à tout le monde cette expérience à AIP Spanish School, elle a été inoubliable pour moi. Le seul point négatif est la mélancolie de ces derniers jours, la pensée de rentrer chez moi en Italie.

 Chiara Tramontani


Subscribe to comments Responses closed, but you can trackback. |
Post Tags:

Browse Timeline


Comments are closed.